La procrastination quand on se fixe des objectifs

Taylor : « Je serai millionnaire à 25 ans et je viendrai à New-York te serrer la main. » 

Gary Vaynerchuk : « Cette phrase que tu viens juste de me dire me garantit à 100% que tu n’y arriveras pas. »

Je me suis pris une énorme claque lorsque j’ai entendu Gary sortir cette réplique à la jeune fille pleine d’enthousiasme dans ses projets.

Lorsque Taylor a donné son objectif avec beaucoup d’entrain, j’ai été inspiré par son état d’esprit, son optimisme et la confiance qu’elle a dans son objectif. En effet, beaucoup de livres de développement personnel nous apprennent qu’il faut se fixer de grands objectifs et avoir confiance en leur réalisation même si l’on ne sait pas encore comment y arriver.

J’étais donc bien confus par la réponse si cassante du serial entrepreneur américain.

La source du problème

Replaçons la réponse dans le contexte. Le dialogue est extrait d’un entretien que vous pouvez retrouver en cliquant ici.

La jeune fille demande conseils à Gary parce qu’elle veut entreprendre et accomplir de grandes choses dans sa vie. L’entrepreneur américain lui explique qu’elle est trop focalisée sur ses objectifs et sur les accomplissements des autres. Si elle veut réussir, il faut qu’elle oublie un peu ses objectifs et qu’à la place, elle tombe amoureuse du processus à mettre en place pour atteindre ses objectifs. Et vous le savez bien, le processus consiste à travailler dur et intelligemment sur le long terme.

Il faut se fixer des objectifs

Se fixer des objectifs est une étape essentielle pour progresser. Sans objectif on n’a pas vraiment de direction et on reste sur place.

Cependant, il arrive souvent que l’on se focalise trop sur les objectifs au lieu de se focaliser sur le système à mettre en place pour y arriver. Pourtant, à quoi sert d’avoir une direction si on ne se consacre même pas à travailler sérieusement pour y arriver. 

Pour savoir où vous serez dans 5 ans, il faut regarder ce que vous faites dans votre journée. Ce n’est ni vos rêves, ni vos objectifs qui vont travailler pour vous.

Le problème quand on se focalise trop sur ses objectifs

Le problème majeur quand on est trop attaché à ses objectifs est que cela peut engendrer de la frustration et mener à la procrastination. Quand on est obsédé par les résultats que l’on veut obtenir, une certaine résistance se met en place face à la prise d’actions.

Laissez-moi vous illustrer ces propos à l’aide d’une expérience personnelle.

Cela fait quelques années que je me suis fixé comme objectif de me mettre au sport afin de prendre de la masse musculaire. Malheureusement, j’ai une morphologie assez fine et malgré les efforts que je fournis à la salle de sport, les résultats prennent du temps à se manifester.

Lorsque j’étais trop focalisé sur mes objectifs, j’étais souvent frustré. En effet, malgré mes efforts les résultats se faisaient attendre. Quand j’avais des pics de motivation j’allais à la salle de sport avec beaucoup d’assiduité pendant environ 1 mois. Mais la frustration de ne pas voir les résultats que j’attendais faisait que je ne prenais pas de plaisir à faire du sport. La procrastination reprenait ainsi très vite le dessus. 

Lorsque j’ai décidé d’arrêter de trop me focaliser sur les résultats et plutôt porter mon attention sur le processus, la magie a commencé à opérer.

Le fait de pratiquer une activité physique est un vrai plaisir. Quand je vais à la salle de sport, je me dis que ça me permet de me défouler, de me vider la tête, de me détendre, de mieux dormir, etc. Et cela fait maintenant 6 mois que je n’ai pas raté une séance de sport ! Fini la procrastination !

Est-ce que j’ai abandonné l’idée de développer ma masse musculaire ? Bien sûr que non. C’est juste que j’ai pris suffisamment de recul. Au lieu d’attendre d’avoir un corps de rêve pour être heureux, le simple fait de faire du sport me rend heureux !

« Ne jugez pas chaque jour ce que vous récoltez, mais sur les graines que vous semez » – Robert Louis Stevenson

Le meilleur moyen pour atteindre ses objectifs est de tomber amoureux du processus. A la fin de chaque jour on devrait être profondément satisfait par les actions que l’on a effectuées pour réaliser ses rêves. A contrario, si chaque soir on est frustré parce que nous avons la sensation d’être encore trop éloigné de nos objectifs, au bout d’un certain temps il devient difficile de continuer à se battre pour ses rêves.

Si votre objectif est de perdre du poids, prenez du plaisir à manger sainement et à faire du sport. Si vous vous focalisez trop sur les résultats et que vous montez chaque soir sur la balance, vous n’en serez que plus déçus. Cela vous rendra vulnérable à la procrastination.

Si votre objectif est de faire plus de ventes cette année, prenez plaisir à démarcher plus de prospects par jour et trouvez satisfaction à développer vos compétences de persuasion.

Bien évidemment, la visualisation, la répétition d’affirmations, la mise en place d’objectifs ambitieux ont leur utilité dans la réussite. Mais il faut savoir prendre suffisamment de recul pour ne pas engendrer d’émotions négatives. C’est une question d’équilibre entre établir la destination et se concentrer sur le chemin pour y arriver.

« Le succès arrive généralement à ceux qui sont passionnés et donc trop occupés pour le chercher » – Henry David Thoreau

Une fois que l’on tombe amoureux du processus et que l’on se détache un peu des objectifs, on devient tenace et persévérant ! Cela nous donne un avantage considérable pour réaliser nos rêves et vaincre la procrastination.

Pour terminer cet article, je vous laisse méditer sur cette citation de James Clear :

« À long terme, les personnes qui réussissent sont celles qui veulent implémenter le style de vie qui procure les résultats.
Cessez de vous demander : « Quels sont les résultats que je veux obtenir ? »
Commencez à vous demander : « Quel style de vie est-ce que je veux adopter ? »
Il est courant de vouloir des résultats. Il est rare de vouloir le style de vie. »

Mon objectif avec ce blog est de synthétiser les articles, livres et recherches scientifiques qui ont pour objectif de mieux comprendre la psychologie et les émotions du procrastinateur chronique. J’espère réussir à vous aider à trouver les systèmes adéquats pour passer durablement à l’action.

Si vous voulez recevoir chaque semaine un article qui étudie en détail les causes et les solutions adéquates pour vaincre la procrastination chronique, je vous invite à vous inscrire à ma newsletter :

Adresse e-mail non valide
Pas de spam. Un seul article par semaine. Vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

2 réflexions au sujet de “La procrastination quand on se fixe des objectifs”

Laisser un commentaire